Histoire

Définition

Science ancestrale, l'Ostéopathie fut structurée au 19ème siècle aux États-Unis, par Andrews Taylor STILL (1828 - 1917). Premier médecin à comprendre les interrelations entre le système musculo-squelettique et les autres systèmes organiques d'une part ; entre la mobilité et l'équilibre fonctionnel de l'ensemble du corps humain et l'état de santé d'autre part.

L'Ostéopathie est l'art de diagnostiquer et de traiter, par la main, les dysfonctions de la micro-mobilité des tissus du corps, qui entraînent des troubles fonctionnels pouvant perturber l'état de santé. Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer un déséquilibre de l’état de santé. L’ostéopathie est fondée sur la capacité du corps à s’auto-équilibrer et sur une connaissance approfondie de l’anatomie.

L'Ostéopathie est une discipline préventive et conservatoire de la Santé.

Législation

Définition selon le Référentiel Profession Ostéopathe ® (création 2001)

L’Ostéopathie est l’art de diagnostiquer et de traiter, par la main, les dysfonctions de la micromobilité des tissus du corps, qui entraînent des troubles fonctionnels pouvant perturber l’état de santé.

Bases conceptuelles

Tout d’abord, tout individu présente des caractéristiques propres qui lui sont :

– innées : par ex un enfant aura les jambes arquées de son papa ou un autre développera, en raison de la loterie génétique et des mutations, telle capacité et/ou tel dysfonctionnement

– acquises : de part son histoire : traumatismes, chirurgies…

D’un point de vue fonctionnel, un individu peut être considéré comme une entité composée de trois systèmes :

– Le système musculo squelettique : les os, les tendons, les muscles, les articulations…

– Le système viscéral : le cœur, les intestins, le foie, l’utérus, la vessie…

– Le système psychique.

Ces trois systèmes fonctionnent en synergie et communiquent entre eux via le système nerveux, le système artério-veineux et le système hormonal.

Ainsi, grâce à ces systèmes, l’être humain s’adapte en permanence aux contraintes de son environnement.

Les contraintes sont celles liées à notre travail (stress, postures, transports, port de charge, statique…), à nos loisirs tels que le sport, la pratique d’un instrument, la couture…  (postures, traumatismes et micro-traumatismes…), à nos soucis personnels et familiaux, à notre alimentation, notre hydratation…

Par exemple, une personne travaillant en bureau 8h par jour, 5 jour par semaine à souvent tendance à se vouter sur chaise. Assez souvent, des contractures le long du dos ou en barre en regard de la clé de voute de la courbure du dos vont apparaitre. Si cela perdure à terme ces contractures peuvent devenir douloureuses et des vertèbres peuvent se bloquer.

Autre exemple, si vous êtes très concentré sur votre travail ou particulièrement stressé, vous pourriez être amené à serrer les dents (également appelé bruxisme) lorsque vous travaillez, ou conduisez ou même dormez. Les muscles qui contractent les dents s’insèrent sur la tête et sur votre cou. Ainsi à terme, vous pourriez développer des douleurs dentaires, des mâchoires ou des articulations de la mâchoire mais également des maux de tête, des migraines, des douleurs cervicales jusqu’au milieu du dos et des épaules.

Comme vous l’avez compris, lorsque le corps de l’individu de peut plus s’adapter, c’est là qu’une douleur apparait.

Quand dois-je/puis-je consulter ?

C’est pourquoi l’ostéopathe peut intervenir en prévenant l’apparition de la douleur et en vous proposant des conseils personnalisés afin de minimiser l’impact de votre environnement ou de mieux le maitriser afin de ne pas en souffrir.